17,30 €
inkl. MwSt.
Versandkostenfrei*
Versandfertig in 1-2 Wochen
payback
0 °P sammeln
  • Broschiertes Buch

Napoléon le Petit est un livre pamphlétaire, écrit par Victor Hugo en 1852, à Bruxelles, à la suite du coup d'État du 2 décembre 1851 où Napoléon III conserve le pouvoir contre la constitution de la Deuxième République, dont il avait été élu président.Il y livre une analyse personnelle de la prise et l'exercice du pouvoir du "petit empereur", avec le sens philosophique et politique qui fut le sien. Introduit clandestinement en France, le livre déclencha l'expulsion de Victor Hugo de la Belgique qui promulgua, pour parvenir à son départ, la loi Faider III et Victor Hugo s'est alors exilé à Jersey.…mehr

Produktbeschreibung
Napoléon le Petit est un livre pamphlétaire, écrit par Victor Hugo en 1852, à Bruxelles, à la suite du coup d'État du 2 décembre 1851 où Napoléon III conserve le pouvoir contre la constitution de la Deuxième République, dont il avait été élu président.Il y livre une analyse personnelle de la prise et l'exercice du pouvoir du "petit empereur", avec le sens philosophique et politique qui fut le sien. Introduit clandestinement en France, le livre déclencha l'expulsion de Victor Hugo de la Belgique qui promulgua, pour parvenir à son départ, la loi Faider III et Victor Hugo s'est alors exilé à Jersey.
Autorenporträt
Né le 26 février 1802 et mort le 22 mai 1885, est un poète, dramaturge et prosateur romantique considéré comme l'un des plus importants écrivains de langue française. Il est aussi une personnalité politique et un intellectuel engagé qui a joué un rôle majeur dans l'histoire du XIXe siècle. Il est poète lyrique avec des recueils comme Odes et Ballades (1826), Les Feuilles d'automne (1831) ou Les Contemplations (1856), mais il est aussi poète engagé contre Napoléon III dans Les Châtiments (1853) ou encore poète épique avec La Légende des siècles (1859 et 1877). Il est également un romancier du peuple qui rencontre un grand succès populaire avec notamment Notre-Dame de Paris (1831), et plus encore avec Les Misérables (1862). Au théâtre, il expose sa théorie du drame romantique dans sa préface de Cromwell en 1827 et l'illustre principalement avec Hernani en 1830 et Ruy Blas en 1838, mais aussi Lucrèce Borgia et Le Roi s'amuse.