35,99 €
versandkostenfrei*
inkl. MwSt.
Versandfertig in 6-10 Tagen
18 °P sammeln
  • Broschiertes Buch

La moustiquaire imprégnée d'insecticide (MII) - matériau de lutte antivectorielle - constitue un des piliers de la lutte contre le paludisme. En 2001, le constat était une faible adoption de cet outil (4%), après environ 7 années de sa diffusion par le Programme National de Lutte contre le Paludisme (P.N.L.P.). Ceci a suscité la question de savoir pourquoi un si faible taux d'adoption. Pour y répondre, l'ouvrage fondé à la fois sur des méthodes quantitatives et qualitatives, jette un regard analytique sur les pratiques de lutte contre les moustiques préexistantes à la MII au sein des ménages…mehr

Produktbeschreibung
La moustiquaire imprégnée d'insecticide (MII) - matériau de lutte antivectorielle - constitue un des piliers de la lutte contre le paludisme. En 2001, le constat était une faible adoption de cet outil (4%), après environ 7 années de sa diffusion par le Programme National de Lutte contre le Paludisme (P.N.L.P.). Ceci a suscité la question de savoir pourquoi un si faible taux d'adoption. Pour y répondre, l'ouvrage fondé à la fois sur des méthodes quantitatives et qualitatives, jette un regard analytique sur les pratiques de lutte contre les moustiques préexistantes à la MII au sein des ménages en Côte d'Ivoire. Les mutations opérées dans le recours des populations aux méthodes de lutte contre les moustiques depuis l'ère pré-coloniale y sont passées en revue. Des récits de vie retraçant les expériences individuelles et familiales avec les moustiquaires, sont minutieusement décryptés. Les profils des usagers adoptants de la MII et des personnes qui la rejettent sont également analysés. Cet ouvrage s'adresse aux décideurs, aux institutions, aux chercheurs et autres lecteurs s'intéressant aux innovations techniques, leur diffusion et leur adoption par les populations.
Autorenporträt
Dr Doudou Dimi Théodore a étudié la sociologie à l'ex Université de Bouaké aujourd'hui Université Alassane OUATTARA. Il y a été recruté comme enseignant-chercheur en décembre 2006, et affecté au Centre de Recherche pour le Développement (CRD). Il est actuellement Chargé de Recherche dans le Laboratoire SNH du CRD. Il est marié et père d'un enfant.