26,99 €
versandkostenfrei*
inkl. MwSt.
Versandfertig in 2-4 Wochen
13 °P sammeln
  • Broschiertes Buch

Ce livre traite des préoccupations relatives aux inégalités entre les sexes, à la démocratie et à la détérioration des conditions de vie en milieu urbain en Zambie. Il présente une étude de la réalité à laquelle sont confrontés les jeunes nés et élevés dans une zone périurbaine, le complexe George à Lusaka. Les changements dans l'organisation politique et communautaire et la détérioration des conditions de vie affectent différemment les jeunes femmes et les jeunes hommes, et les relations entre les sexes doivent être renégociées. Le rapport exprime les préoccupations des jeunes concernant leur…mehr

Produktbeschreibung
Ce livre traite des préoccupations relatives aux inégalités entre les sexes, à la démocratie et à la détérioration des conditions de vie en milieu urbain en Zambie. Il présente une étude de la réalité à laquelle sont confrontés les jeunes nés et élevés dans une zone périurbaine, le complexe George à Lusaka. Les changements dans l'organisation politique et communautaire et la détérioration des conditions de vie affectent différemment les jeunes femmes et les jeunes hommes, et les relations entre les sexes doivent être renégociées. Le rapport exprime les préoccupations des jeunes concernant leur situation familiale et leur identité de genre. Les identités de genre masculines basées sur le gagne-pain et l'activité sexuelle deviennent problématiques en période de chômage et de VIH. Les jeunes femmes lient leur identité à la maternité, mais certaines de celles qui reçoivent une éducation visent une carrière professionnelle et une indépendance relative avant le mariage. Les inégalités entre les sexes existantes sont remises en question mais souvent recyclées sous des formes légèrement différentes.
Autorenporträt
Ann Schlyter, außerordentliche Professorin an der School of Global Studies, Universität Göteborg, arbeitet mit Gender-Forschung zum urbanen Leben im südlichen Afrika. Sie hat die Entwicklung in George Compound, Sambia, in mehr als vierzig Jahren verfolgt.