26,99 €
inkl. MwSt.
Versandfertig in 6-10 Tagen
13 °P sammeln
  • Broschiertes Buch

L'hépatite est une cause majeure de maladie hépatique chronique qui infecte plus de 170 millions de personnes dans le monde, entraînant souvent une cirrhose, une insuffisance hépatique et un carcinome hépatocellulaire. Système de modèle expérimental induit par la D-galactosamine chez le rat reconnu pour ressembler beaucoup à l'hépatite virale chez l'homme du point de vue morphologique et fonctionnel. Les antioxydants d'origine alimentaire ont un fort potentiel d'utilisation à long terme en tant qu'agents chimiopréventifs dans des états pathologiques impliquant un stress oxydatif, tels que…mehr

Produktbeschreibung
L'hépatite est une cause majeure de maladie hépatique chronique qui infecte plus de 170 millions de personnes dans le monde, entraînant souvent une cirrhose, une insuffisance hépatique et un carcinome hépatocellulaire. Système de modèle expérimental induit par la D-galactosamine chez le rat reconnu pour ressembler beaucoup à l'hépatite virale chez l'homme du point de vue morphologique et fonctionnel. Les antioxydants d'origine alimentaire ont un fort potentiel d'utilisation à long terme en tant qu'agents chimiopréventifs dans des états pathologiques impliquant un stress oxydatif, tels que l'hépatite et les maladies hépatiques alcooliques, car ils sont sûrs. Le thé et le cacao sont des sources alimentaires riches en composés phénoliques et ont plusieurs activités biologiques, telles que la capacité de piéger les radicaux superoxyde et hydroxyle, de réduire les radicaux lipidiques peroxyles et d'inhiber la peroxydation lipidique. Cette étude visait à étudier l'effet protecteur de certains composés polyphénoliques, fortement présents dans le thé vert, le thé noir et le cacao, contre les lésions hépatiques et à connaître l'effet puissant de chacun sur la protection du foie.
Autorenporträt
Jihan Seid Hussein , Professor de Bioquímica Médica, Centro Nacional de Investigação, Giza, Egipto. Membro de várias sociedades científicas internacionais, recebeu um prémio de incentivo científico em Biotecnologia do Centro Nacional de Investigação em 2011. Recebeu um Prémio de Excelência Científica para os anos 2009-2016 ,Mais de 100 trabalhos internacionais.