58,95 €
58,95 €
inkl. MwSt.
Sofort per Download lieferbar
58,95 €
inkl. MwSt.
Sofort per Download lieferbar

Alle Infos zum eBook verschenken
Als Download kaufen
58,95 €
inkl. MwSt.
Sofort per Download lieferbar
Abo Download
9,90 € / Monat*
*Abopreis beinhaltet vier eBooks, die aus der tolino select Titelauswahl im Abo geladen werden können.

inkl. MwSt.
Sofort per Download lieferbar

Einmalig pro Kunde einen Monat kostenlos testen (danach 9,90 € pro Monat), jeden Monat 4 aus 40 Titeln wählen, monatlich kündbar.

Mehr zum tolino select eBook-Abo
Jetzt verschenken
58,95 €
inkl. MwSt.
Sofort per Download lieferbar

Alle Infos zum eBook verschenken
29 °P sammeln

  • Format: ePub


Sécheresse, aridité, pénurie en eau, sont des termes parfois présentés comme synonymes. Questionnant cette apparente évidence, l'auteur focalise son analyse sur la notion de pénurie en eau et oppose aux travaux centrés sur la rareté physique des ressources en eau une approche qui place les usages de l'eau au coeur de l'explication. Tiré d'une thèse de doctorat, cet ouvrage propose un examen des principaux indicateurs de pénurie (notamment celui de « stress hydrique ») et conduit à caractériser la pénurie comme un phénomène à la dimension anthropique prononcée : il est en grande partie…mehr

  • Geräte: eReader
  • mit Kopierschutz
  • eBook Hilfe
  • Größe: 4.98MB
Produktbeschreibung
Sécheresse, aridité, pénurie en eau, sont des termes parfois présentés comme synonymes. Questionnant cette apparente évidence, l'auteur focalise son analyse sur la notion de pénurie en eau et oppose aux travaux centrés sur la rareté physique des ressources en eau une approche qui place les usages de l'eau au coeur de l'explication. Tiré d'une thèse de doctorat, cet ouvrage propose un examen des principaux indicateurs de pénurie (notamment celui de « stress hydrique ») et conduit à caractériser la pénurie comme un phénomène à la dimension anthropique prononcée : il est en grande partie socialement construit, géographiquement et historiquement situé. L'analyse historique de l'évolution du mode d'usage de l'eau de part et d'autre de la Méditerranée révèle des similitudes quant à la manière de se représenter l'eau comme une simple ressource dont l'abondance ne serait limitée que par le dynamisme des infrastructures hydrauliques (barrages, forages, usines de dessalement, etc.). Par le biais d'une approche en économie institutionnaliste, historique et pragmatique qui restitue les justifications à l'origine des règles d'usage de l'eau, l'auteur propose des éléments de compréhension de l'avènement d'une pénurie en eau au Maroc et en Espagne et discute les solutions proposées pour tenter d'y faire face et qui participeraient de l'émergence d'un nouveau mode d'usage de l'eau.

Dieser Download kann aus rechtlichen Gründen nur mit Rechnungsadresse in A, B, BG, CY, CZ, D, DK, EW, E, FIN, F, GB, GR, HR, H, IRL, I, LT, L, LR, M, NL, PL, P, R, S, SLO, SK ausgeliefert werden.

Autorenporträt
Après un doctorat d'économie à l'Université Pierre Mendès France de Grenoble et un contrat de recherche postdoctoral à l'Université de Lausanne (Institut de géographie et durabilité), Arnaud Buchs est aujourd'hui maître de conférences en économie à l'Université Toulouse Jean Jaurès. Ses recherches portent sur l'analyse des politiques et des règles qui encadrent la régulation des ressources en eau et de leurs usages, notamment en Méditerranée et en Suisse (pénurie en eau et sécurité hydrique, gestion intégrée par bassin, etc.).
Inhaltsangabe
Contenu : Pénurie en eau et indicateurs de pénurie - Modes d'usage de l'eau en Méditerranée depuis le XIX e siècle - Approches institutionnalistes et dynamique du changement institutionnel (régulation, conventions) - Institutions, règles, justification et coordination - Articulation normes techniques/normes sociales.
Rezensionen
"Ces différentes limites ne nuisent cependant pas à l'originalité et à l'intérêt de l'ouvrage, qui aborde des questions déjà anciennes, mais en adoptant un cadre théorique novateur ainsi qu'un cadre d'analyse commun pour étudier deux pays géographiquement si proches et pourtant a priori si éloignés d'un point de vue de la gouvernance de l'eau."
(Nicolas Faysse, Natures Sciences Sociétés 24/2016)