Documents diplomatiques français
88,95 €
versandkostenfrei*

inkl. MwSt.
Sofort lieferbar
Bequeme Ratenzahlung möglich!
ab 4,34 € monatlich
0 °P sammeln

    Gebundenes Buch

Ce volume offre 511 documents sur la politique extérieure de la France pendant le second semestre de 1921, politique qu'Aristide Briand dirige depuis le début de l'année. À l'égard de l'Allemagne, la politique de sanction fait progressivement place à une politique de négociation. Les accords de Wiesbaden, début octobre, permettent un moment d'espérer une solution à l'amiable du problème des réparations. Mais quelques jours plus tard, la décision prise par la SDN de partager la Haute-Silésie entre la Pologne et l'Allemagne est suivie d'une nouvelle et grave détérioration des relations…mehr

Produktbeschreibung
Ce volume offre 511 documents sur la politique extérieure de la France pendant le second semestre de 1921, politique qu'Aristide Briand dirige depuis le début de l'année. À l'égard de l'Allemagne, la politique de sanction fait progressivement place à une politique de négociation. Les accords de Wiesbaden, début octobre, permettent un moment d'espérer une solution à l'amiable du problème des réparations.
Mais quelques jours plus tard, la décision prise par la SDN de partager la Haute-Silésie entre la Pologne et l'Allemagne est suivie d'une nouvelle et grave détérioration des relations internationales. L'opinion allemande ressent le partage comme une injustice. Le rapprochement franco-allemand, à peine ébauché, est arrêté et la bonne entente franco-britannique, que Briand avait restaurée, compromise.
Dans le bassin danubien, où la situation n'est pas encore totalement stabilisée, la diplomatie française s'emploie avec efficacité à désamorcer les crises. En Europe orientale les affaires sont plus calmes; la paix est revenue entre Polonais et Soviétiques; Paris se soucie toutefois de l'éventualité d'un rapprochement germano-soviétique. Au Levant, le difficile règlement de l'héritage ottoman contribue à aggraver la détérioration du climat entre Paris et Londres. Briand entreprend de redresser la position diplomatique de la France, d'abord en allant en personne, en novembre, à la conférence du désarmement convoquée à Washington par le président américain; son espoir de ranimer l'amitié franco-américaine est déçu. En décembre, il va à Londres rencontrer Lloyd George, espérant rétablir l'entente franco-britannique. Le Premier britannique a en tête un nouveau projet de reconstruction économique et d'apaisement politique en Europe, incluant l'Allemagne et même la Russie. L'affaire sera débattue en janvier 1922 à la conférence internationale que l'on décide de réunir à Cannes.
L'année 1921 se termine donc sur des incertitudes.
  • Produktdetails
  • Documents diplomatiques français - 1920-1932, sous la direction de Christian Baechler .5
  • Verlag: Peter Lang Ltd. International Academic Publishers
  • Artikelnr. des Verlages: .21243, 21243
  • Neuausg.
  • Erscheinungstermin: 20. Juni 2005
  • Französisch
  • Abmessung: 244mm x 159mm x 55mm
  • Gewicht: 1510g
  • ISBN-13: 9789052012438
  • ISBN-10: 9052012431
  • Artikelnr.: 27746547
Autorenporträt
Les responsables de la publication : Les séries 1932-1935 et 1936-1939 ont été publiées de 1964 à 1984 sous la responsabilité de la Commission pour la publication des documents relatifs aux origines de la guerre 1939-1945, présidée par Pierre Renouvin (+), puis par Jean-Baptiste Duroselle (+). En 1984 a été créée, toujours sous la présidence de Jean-Baptiste Duroselle, la Commission de publication des Documents diplomatiques français pour publier une sélection de documents à partir du 21 juillet 1954 (fin de la guerre française du Vietnam). Présidée par Gabriel Robin, Ambassadeur de France, sa compétence a été étendue en 1992 aux périodes non encore traitées du XXe siècle (1914-1932 et 1939-1954) ; les professeurs Baechler (qui succède au Professeur Bariéty), Kaspi, Montant, Soutou et Vaïsse sont responsables chacun d'une série. En 2004, la Commission de publication des Documents diplomatiques français a fusionné avec la Commission des Archives diplomatiques, placée sous la présidence du ministre des Affaires étrangères.