36,99 €
inkl. MwSt.
Versandkostenfrei*
Versandfertig in über 4 Wochen
  • Broschiertes Buch

Les malherbologues, les agronomes et les agriculteurs reconnaissent que les mauvaises herbes constituent une contrainte importante en production végétale. Le mode d'action ou des nuisibilités va de zéro à l'infini, depuis des espèces parasites destructrices ou les espèces mortelles par leurs toxines, jusqu'aux espèces concurrentielles simplement présentes et partageant. Devant cette situation, et au regard de l'ampleur des pertes de rendement, il devient impérieux d'intensifier et d'améliorer les moyens du lutte contre les mauvaises herbes. C'est dans ce contexte que s'insère notre travail,…mehr

Produktbeschreibung
Les malherbologues, les agronomes et les agriculteurs reconnaissent que les mauvaises herbes constituent une contrainte importante en production végétale. Le mode d'action ou des nuisibilités va de zéro à l'infini, depuis des espèces parasites destructrices ou les espèces mortelles par leurs toxines, jusqu'aux espèces concurrentielles simplement présentes et partageant. Devant cette situation, et au regard de l'ampleur des pertes de rendement, il devient impérieux d'intensifier et d'améliorer les moyens du lutte contre les mauvaises herbes. C'est dans ce contexte que s'insère notre travail, qui consiste à évaluer les pertes de rendement par rapport à deux niveaux d'infestation d'adventices et par rapport aux différentes doses d'azote et d'eau. Pour cette étude au champ et en situation de concurrence bispécifique (adventice -culture), nous avons utilisé pour le protocole expérimental, une parcelle naturellement infestée par les adventices.
Autorenporträt
Nació en 1985 en Mostaganem, donde estudió ciencias agronómicas especializadas en protección de plantas entre 2007 y 2012 en la Universidad Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem y preparó una tesis en el campo de la ciencia de las malas hierbas bajo la dirección del Sr. F. HAOUARA con el fin de obtener su diploma de Ingeniero de Estado en ciencias agronómicas.